L’île de la souffrance et l’île de l’abondance

L’île de la souffrance et l’île de l’abondance

J’ai remarqué après une longue discussion avec des anciens camarades du campus retrouvés tout récemment que beaucoup avaient des préjugés sur la vie, ou l’existence, ou encore ce qu’ils considéraient comme le karma.

Ceux qui avaient réussi étaient plutôt sereins, plus enthousiastes et avaient l’air d’avoir atteint leur objectif. Ceux qui se cherchaient encore dans le lot me demandaient comment les autres font pour s’en sortir, étaient plus soucieux de leur avenir et déboussolés. J’étais assez étonné de me retrouver dans la mêlée en train de jouer le juste milieux, alors je me suis rappelé cette histoire qu’un aîné m’a raconté il y a quelques semaines à propos de deux îles.

Il s’agit deux îles que le destin, la nature, le karma ou Dieu avait placé côte à côte.

Les habitants de première île avaient la chance d’avoir un « micro-climat » agréable…plusieurs saisons, soleil, pluie donc végétation, fruits, légumes et autres bienfaits de la nature. Forte de ces bienfaits, la population locale avait un taux de natalité fort et une mortalité faible. En somme, une vie paisible et agréable.

Les habitants de la deuxième île avaient un climat aride et rocheux. Un climat défavorable à la récolte. Des journées très chaudes et des nuits presque glaciale. Les maladies étaient nombreuses et des jours, on comptait des centaines de morts. Bref, leur vie difficile et misérable.

Le temps passa (50 ans plus tard environ)

La première île est au bord de l’implosion. Dévastée par des colonisateurs, pilleurs elle n’a pas pu développer la force et la puissance nécessaire pour faire face à ces événements. N’ayant pas l’organisation et les connaissances nécessaires pour se relever… une guerre civile est en train de détruire le pays.

La deuxième île décida (pendant ce demi-siècle) d’entreprendre de grands travaux. Pour combler le manque de ressources, ils trouvèrent le moyen de former un groupe de chasseurs et pêcheurs. Ils développèrent aussi une équipe d’explorateurs et de spécialistes de l agriculture pour dompter leur climat. Et ironiquement, ils n’ont jamais intéressé les pilleurs et envahisseurs du continent le plus proche.

Ces îles sont comme nos vies…on a pas tous les mêmes chances. On commence pas tous avec un héritage ou des biens. Cependant, si on réfléchit bien, il y a un grand bienfait derrière nos manques. Épousez vos souffrances, dans chaque chose vous trouverez nécessairement une sagesse. Je suis fier de passer du bon temps pour ma part sur l’île de la souffrance, grâce à elle je saurai comment construire ma propre île de l’abondance même sur un terrain vierge.

Ne vous relâchez pas, prenez la peine de construire avec douleur aujourd’hui ce qui vous procurera de la joie et de la liberté demain.

A votre succès !

Rating: 4.5. From 2 votes.
Please wait...
  • Aleyna

    Tu arrives à illustrer deux situations bien différentes et je trouve que c’est bien expliqué ! Je ne sais pas pour les autres, mais l’utilisation de ces images me permet de mieux comprendre la situation. Merci pour le partage !